Author Archives: Carine Federspiel

Spécial COVID

Projet de loi N° 7836
Session ordinaire 2020-2021

Projet de loi portant modification de la loi modifiée du 17 juillet
2020 sur les mesures de lutte contre la pandémie Covid-19 (vote prévu le 10.6.21)

(1) Les médecins, les médecins-dentistes, les pharmaciens et les professions de santé
visées par la loi modifiée du 26 mars 1992 sur l’exercice et la revalorisation de certaines
professions de santé sont soumis, dès lors qu’ils font partie du personnel d’un
établissement hospitalier, d’une structure d’hébergement pour personnes âgées, d’un
service d’hébergement pour personnes en situation d’handicap, d’un centre psychogériatrique, d’un réseau d’aides et de soins, d’un atelier protégé, d’un service d’activités
de jour, ou d’un service de formation, à l’obligation de présenter, deux fois par semaine,
à l’arrivée sur leur lieu de travail un test autodiagnostique servant au dépistage du
SARS-CoV-2 réalisé sur place, et dont le résultat est négatif. Les structures mettent à la
disposition du personnel des locaux, le matériel et les instructions nécessaires à la
réalisation des tests.
Les personnes vaccinées ou rétablies sont dispensées de l’obligation telle que visée à
l’alinéa 1er
.

Au cas où le résultat du test autodiagnostique est positif, ou si les personnes visées à
l’alinéa 1er refusent ou sont dans l’impossibilité de présenter un certificat tel que visé à
l’article 3bis ou 3ter, l’accès au poste de travail est refusé aux personnes concernées.

(2) Le personnel autre que celui visé au paragraphe 1er, les prestataires de services
externes ainsi que les visiteurs à partir de l’âge de six ans d’un établissement
hospitalier, d’une structure d’hébergement pour personnes âgées, d’un service
d’hébergement pour personnes en situation d’handicap, d’un centre psychogériatrique, d’un réseau d’aides et de soins, d’un atelier protégé, d’un service
d’activités de jour, d’un service de formation sont soumis, dès lors qu’ils ont un contact
étroit avec les patients, les pensionnaires ou les usagers des établissements
susmentionnés, à l’obligation de présenter un test autodiagnostique servant au
dépistage du SARS-CoV-2 réalisé sur place, et dont le résultat est négatif. Les
structures mettent à la disposition du personnel autre que celui visé au paragraphe 1er,
des prestataires de services externes et des visiteurs des locaux, le matériel et les
instructions nécessaires à la réalisation des tests.
Les personnes vaccinées, rétablies ou testées négatives sont dispensées de
l’obligation visée à l’alinéa 1er
.

Au cas où le résultat du test autodiagnostique est positif, ou si les personnes visées à
l’alinéa 1er refusent ou sont dans l’impossibilité de présenter un certificat tel que visé
aux articles 3bis, 3ter et 3quater, les personnes concernées ne peuvent prester de
services s’il s’agit de prestataires de services externes, ou rendre visite à un patient, un
pensionnaire ou un usager des établissements visés à l’alinéa 1er, s’il s’agit d’un
visiteur.
Art. 3bis. (1) Toute vaccination contre la Covid-19 fait l’objet d’un certificat de
vaccination établi conformément à un modèle rédigé :
1° suivant les dispositions du Règlement (UE) n° xxx/2021 [EUDCC] du Parlement
européen et du Conseil prouvant un schéma de vaccination complet réalisé avec un
vaccin ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché en vertu du Règlement (CE)
n° 726/2004 du Parlement européen et du Conseil, ou
2° suivant les dispositions du Règlement (UE) n° xxx/2021 [Schengen] du Parlement
européen et du Conseil prouvant un schéma de vaccination complet réalisé avec un
vaccin ayant obtenu une autorisation de mise sur le marché en vertu du Règlement (CE)
n° 726/2004 du Parlement européen et du Conseil, ou
3° selon un modèle déterminé par le Directeur de la santé.
(2) Les modalités d’émission de certificats de vaccination aux agents de l’Etat, et aux
membres de leurs familles, qui, dans l’exercice de leurs fonctions, ont été amenés à se
faire vacciner dans un pays tiers avec un vaccin SARS-CoV-2, sont fixées par le
Directeur de la santé.

Art. 3ter. (1) Un certificat de rétablissement est établi :
1° suivant les dispositions du Règlement (UE) n° xxx/2021 [EUDCC] du Parlement
européen et du Conseil, ou ;

————————————————————————————————————————————–

Tests rapides obligatoires > 15. Avril 2021 pour tout visiteur en Etablissement d’hébergement suivant ordonnance du Directeur de la Santé (valable du 12.04.21 au 30.06.21)

Ordonnance du Directeur de la santé

Attestation européenne à établir par prof. de santé certifié par MISa pour tests rapides

MSA_DS_TRCE_FE_202103_0 – sans logo

Campagne de vaccination en cours: Phase 5 a débuté le 8.4.21

CSMI-avis-priorisation-vaccin-COVID-19-phases-2-et-suivantes-202101272021 03 19

Circulaire Communication EMA vaccin AZ 20210325_

20210326 RECO TEST v2

CSMI-Recommandation concernant la thrombopenie et les thromboses suite vaccination contre la COVID-19

 

 

 

 

Archives: Séance académique 2020

La séance académique annuelle du 6 Octobre 2020, qui a lieu en respectant strictement les conditions sanitaires, a été bien fréquentée par les gériatres et cardiologues du Luxembourg et de la Grande Région.

Avec le soutien des labortoires Bayer

Professeur Olivier Hanon                                                                                                              Gériatre Cardiologue – Chef de service Gériatrie  Hôpital Broca AP-HP (Paris VII)                               Président du Gérontopôle Ile de France

a présenté

Les résultats de l’étude SAPHIR sur l’utilisation des NOAC chez les patients âgés                       

et il a fait les point sur l’actualité de la                                                                                                 prise en charge du patient âgé durant la pandémie COVID-19 

 

 

Congrés et Seminaires

IAGG ER: Malaga 2022

———————————————————————————————————

IAGG World: 2022

——————————————————————————————————-

CIFGG MONTREAL 7-9 septembre 2022

Conseil d’administration

Composition du conseil d’administration suite à l’AGO du 2 juin 2021

René Dondelinger- président

Carine Federspiel- secrétaire

Serge de Nadai – trésorier

Administrateurs:

Alina Cioclov

Caroline Gondoin

Karim Hamadacchi

Jean-Claude Leners

Vincent Mauron

Karim Moulla

Ana Sanchez

Jean Servais

Dalila Tissot

PUBLICATIONS

Powerpoint sur demande au secrétariat: carine.federspiel@zitha.lu

Séance acédémique Juin 2019:

 – Le poumon et les troubles de déglutition chez le sujet âgé, quand traiter, comment prévenir?

Dr Rozenn Hequette: Chef de clininique en infectiologie/gérontologie

 – Quand faut-il penser à l’infection urinaire chez la personne âgée démente?

Dr Cédric Gaxatte: PH, Service de médecine gériatrique – CHRU de Lille

—————————————————————————————————————————————–

2016: Cours de Diabéto: Dr Frédéric  Dadoun , Endocrinologie CHL

————————————————–

Exposés des séances académiques:

2018: “Parcours de soins gériatriques: facteur d’exclusion de la personne âgée malade?- Réflexions éthiques autour de la filière gériatrique”

Prof. Jean-Luc Novella – Pôle Gériatrie – CHU Reims

—————————————————————–

2016: Dr Jean-Paul Monfort, psycho-gériatre Hôpital Ste Anne Paris:

“Vieillir: Risques et Chances”

——————————————————————————————————————————–

2015: Prof. Philippe Chassagne – Gériatrie CHU de Rouen

“Fragilité: définition, conséquences, illustrations”

luxembourg V2

 

Entrevues

Entrevue de Lydia Mutsch avec les représentants la Société Médicale Luxembourgeoise de Gériatrie et de Gérontologie SMLGG

En date du 13 mai 2015, la ministre de la Santé, Lydia Mutsch, a reçu les représentants de la Société Médicale Luxembourgeoise de Gériatrie et de Gérontologie, afin de discuter des enjeux de la gériatrie hospitalière et de certains aspects plus spécifiques concernant les intérêts et revendications des médecins gériatres et gérontologues.

Un des sujets de discussion a notamment concerné l’hospitalisation de personnes âgées de + 65 ans ainsi que les moyens potentiels disponibles afin de réduire les séjours hospitaliers et de réaliser le virage ambulatoire, préconisé par le plan hospitalier.

Afin de permettre aux personnes âgées de garder aussi longtemps que possible leur autonomie, dans un bon état de santé, les médecins gériatres devraient intervenir plus tôt dans la prise en charge, afin de prévenir la dépendance, de favoriser le maintien à domicile ou encore, de rationaliser l’utilisation du système de santé, ainsi la SMLGG.

Communiqué par le ministère de la Santé

 

___________________________________________________________________________________________

7ième conférence nationale santé organisée par le Ministère de la Santé : 20 juin 2012

“La personne âgée à l’hôpital”  

voir présentations des orateurs sur le site:

http://www.sante.public.lu/fr/exposes/conference-nationale-sante/2012/7eme-conference-nationale-sante/index.html